Il est des actes honteux qui devraient être livrés à la vindicte de tout un chacun. Notre beau pays se trouve aujourd’hui complice d’actes qui dénigrent totalement certaines fonctions. Des élus de la République font honte à leurs fonctions !

Qui entend-on alors que le secret du vote est bafoué ?

Qui s’élève alors que des administrés sont mis au pilori par celui qui est censé les représenter, voire les défendre ?

Qui osera faire entendre une voix libre et indépendante afin de juger de la moralité des élus, de leur probité et de leur vertu ?

Aujourd’hui c’est dans notre pays, notre si belle démocratie, notre pays qui est celui des droits de l’homme et sur lequel flotte la devise si chère à tout français : liberté-égalité-fraternité qu’un élu s’est permis la plus basse des exactions.

Imaginez une lettre ouverte qui fustige certains citoyens pour le choix de leur vote et qui divulgue à tout un chacun des informations personnelles ! Imaginez un élu qui nomme précisément ses administrés et les « faveurs » que ceux-ci ont reçues ! Imaginez des noms livrés en pâture à des personnes qui chercheraient à s’en nourrir ! Imaginez un des fondements de la démocratie remis en cause : le droit d’exprimer ses idées, ses convictions, de faire librement et sans incitation un choix politique !

Imaginez ? Non, il n’en est nul besoin car telle est la réalité. Nul besoin d’imagination car cela s’est produit. Parfois la réalité dépasse l’imagination.

Autrefois, un tel comportement aurait eu un nom…