Certain journalistes, le MEDEF, quelques organisations syndicales, tous les nantis du système et aujourd’hui les présidents d’universités d’un seul cœur appellent à voter pour le candidat ultra-libéral M. Macron.
Que l’ordre financier s’affaire à garder ses privilèges, cela pourrait se concevoir.
Que des institutions universitaires le fasse, cela laisse littéralement pantois.
C’est pourtant dans ces universités que l’on réclamait il y a 50 ans qu’il était interdit d’interdire ! Il est désormais obligatoire d’obéir !
Que l’université soit devenue le chantre du fétichisme de la marchandise, le sceau de l’ultra-libéralisme, le Torquemada de la démocratie, voilà qui en dit long sur l’esprit de soumission contre toutes formes de pensées critiques et sur le soucis du libre arbitre individuel !
Bref, les présidents d’universités se conduisent comme des ayatollahs ! Etudiants, soyez libres et indépendants d’esprit, croyez en vos propres réflexions et observations, loin des gamellocrâtes mondains. Soyez soucieux, vous qui êtes en voie de réussite, des plus faibles et des plus abîmés de notre société victimes de l’argent roi !
Dans cette élection, il n’y a qu’un seul extrémisme, l’extrémisme de l’aliénation marchande superbement incarné par M. Macron et l’ensemble de ses soutiens, ceux-là même qui nous gouvernent depuis plus de 30 ans !!